Nouvelles
Nouvelles / Art numérique, Intelligence artificielle, Événements
19 avril 2018

Montréal AI : 1300 personnes réunies pour fêter le Printemps numérique

Montréal AI : 1300 personnes réunies pour fêter le Printemps numérique

Pour la traditionnelle soirée de lancement officiel de Printemps numérique, le Musée McCord était en effervescence! Le grand public a pu vivre des expériences sensorielles et assister aux ateliers interactifs des chercheurs, artistes et développeurs passionnés par l’intelligence artificielle. En présence de VOXA, un être numérique veillant sur Montréal, les visiteurs se laissaient guider par sa voix et son discernement.

C’est sur les trois niveaux de l’édifice que les exposants ont engagé la partie avec une approche consciente et sensible du champ numérique. L’équipe d’Euxla soulève une réflexion sur le contenu des réseaux sociaux par des exercices intéressants, dont la narration exhaustive des conditions d’utilisation acceptées par tous sans même qu’on les ait lus au complet. Le générateur d’Euxla fait de même en présentant  des conditions saugrenues. Vient ensuite le vote du public pour le portrait de l’utilisateur qui a validé les termes.

L’ordinateur de Coco Brain Channel explore notre activité cérébrale. Grâce à la méthode d’apprentissage machine, les deux langages de programmation travaillent de concert afin de moduler un effet sonore unique. L’algorithme détecte le sourire et le clignement de l’œil et envoie un message au logiciel qui va générer de la musique.

Dans un registre artistique et plus engagé, Rafael Lozano-Hemmer utilise des moyens militaires pour honorer la mémoire de 43 étudiants mexicains disparus en 2014. La caméra de Level of confidence détecte nos traits et l’algorithme de l’ordinateur se charge de faire correspondre ceux-ci à celui du visage d’un des étudiants. Expérience troublante et honorable.

Des chercheurs de l’Université de Montréal nous présentent Nao et Pepper. Les robots humanoïdes connaissent déjà un franc succès au Japon et exécutent une centaine de gestes en obéissant au doigt et à l’œil. Employés également à des fins pédagogiques,  les enfants apprennent la programmation grâce à leur interface simple; de quoi en faire des génies de l’informatique dès le plus jeune âge!

Le casque de sensorialité virtuelle Helmetron stimule notre matière grise avec intensité. Une fois assis dans le fauteuil, des rythmes lumineux et  sonores sous forme de glitch (musique électronique expérimentale) bombardent nos sens et provoquent une émotion. Le créateur Alexandre Saunier interprète l’impact de l’activité numérique sur l’organisme.

Ces performances immersives et collaboratives retiennent notre attention sur les avancées de l’intelligence artificielle dans la sphère publique et privée.

Le Printemps numérique se poursuit jusqu’au 21 juin!

À propos de l'auteur

Avatar de Diane Martin-Graser

Diane Martin-Graser

Installée au Québec depuis 2012, Diane Martin-Graser a trouvé le meilleur moyen d'apprécier le patrimoine montréalais à travers la rédaction d'articles thématiques. Passionnée par la photographie dès ses 16 ans, celle-ci s'exerce d'abord sur de la pellicule argentique qu'elle développe en chambre noire lors de son passage à Lille. Depuis ce temps, son cheval de bataille demeure les perspectives urbaines et sociales ancrées dans une composition très contrastée. Également collaboratrice pour le blog Une Parisienne à Montréal et l'arrondissement du sud-ouest, Diane souhaite faire découvrir sans objection l'effervescence montréalaise en suggérant un regard personnel et original.