Veille

L’étude et la recherche, Culture et inégalités numériques : Usages chez les jeunes au Québec, est réalisée par Amina Yagoubi, docteure en sociologie, avec l’appui du programme Accélération de l’organisme MITACS et le professeur Collin Simon du Département de didactique des langues, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les enjeux socioculturels du numérique en éducation.

Dans un environnement en transformation continue, d’évolution accélérée des technologies de l’information et des communication (TIC), de nouveaux besoins apparaissent (Yagoubi, Tremblay, 2017) dont : l’apprentissage tout au long de la vie, le développement de compétences numériques solides, etc. La fracture numérique chez les jeunes en situation de vulnérabilité est un phénomène relevant d’enjeux sociétaux et qui remet en question la cohésion sociale (UNESCO, 2003). C’est pourquoi il est important se s’intéresser aux difficultés technologiques que rencontrent les jeunes, filles et garçons, issus de la diversité (culturelle, économique, sociale, etc.), afin qu’ils acquièrent une culture numérique durable. À ce propos, la Stratégie numérique – le Plan d’action en économie numérique du Québec (2016- 2021) du Ministère de l’économie, de la science et de l’innovation (MESI) a pour objectif d’atteindre « l’excellence numérique » (PAEN, 2016), en évitant que ne se creuse davantage le fossé numérique. Le projet Jeunesse QC 2030 conduit par l’organisme Printemps numérique, est à ce propos l’occasion de recueillir et analyser des informations qualitatives, auprès des jeunes et d’un écosystème concerné par : la créativité numérique, l’éducation des jeunes, les innovations (sociales et technologiques), etc., sur 6 régions. Ce qui permet à la recherche d’investiguer des univers expérientiels d’apprentissage et de transfert de connaissances pour dégager des pistes de solution à cette problématique et répondre aux valeurs d’une société inclusive.