Nouvelles
Nouvelles / Événements, Intelligence artificielle, Communiqués de presse, Actualités
2 avril 2018

Une conférence de lancement royale pour la 5e édition du Printemps numérique

Une conférence de lancement royale pour la 5e édition du Printemps numérique

Le 15 mars 2018, le Printemps numérique a lancé sa saison parmi des invités bien spéciaux! Leurs Majestés le Roi et la Reine des Belges, de nombreux dignitaires de la Belgique, dont le ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort, le premier ministre du Québec Philippe Couillard, les ministres Dominique Anglade et Christine St-Pierre, ainsi que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, ont pris part à la conférence #intersections VOL.7 sur le thème de la gouvernance algorithmique.

Devant une salle comble au Centre canadien d’architecture, le Professeur Hugues Bersini, membre de l’Académie royale de Belgique, professeur à Université libre de Bruxelles et co-directeur du laboratoire IRIDIA a présenté sa conférence sur le Big Brother bienveillant. Ensuite, Jane Murphy, avocate et co-fondatrice d’European Data Protection Office, Gilles de Saint-Exupéry, avocat à Lex Start, Éric Rodriguez, co-fondateur de lex.be et Jonathan Berte, PDG de Robovision se sont ajoutés à la discussion animée par la journaliste Catherine Mathys.

Cet événement phare unifie les liens entre les pôles numériques de la métropole et de la capitale européenne. « Cette soirée est un symbole fort de la relation qui s’est bâtie entre le Québec et la Belgique, notamment autour du numérique, a dénoté la présidente du conseil d’administration du Printemps numérique, Suzanne Gouin. Nous sommes heureux de participer au renforcement de ces liens alors que même, à plusieurs milliers de kilomètres de distance, notre passion pour les technologies de pointe nous unit. »

« Lorsque je vais parler du Québec à l’étranger, je ne parle que d’une chose : le talent, a souligné le premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Le talent qui permet d’inventer l’avenir, d’inventer des technologies, de réfléchir ensemble et de faire des liens internationaux. Le monde entier est en compétition, oui pour les données, Data is the new gold, mais également pour les talents. Tout le monde sait maintenant que Montréal est l’un des principaux centres en ébullition sur l’intelligence artificielle avec IVADOSCALE.AIMILA et le Printemps numérique. Cela n’arrive pas par hasard, c’est le résultat d’un travail méthodique de plusieurs années(…). »

Le Printemps numérique, symbole de la grande créativité numérique de Montréal, se déroule jusqu’au 21 juin. « Le Printemps numérique est devenu, en cinq ans seulement, un événement incontournable de la scène métropolitaine, a indiqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante. La Ville de Montréal est fière de soutenir, à nouveau, ce rendez-vous qui favorise les pratiques émergentes et innovantes du numérique. Le Printemps numérique renforce notre positionnement de capitale mondiale de la créativité numérique. Le thème de l’intelligence artificielle que nous avons abordé lors de la conférence #intersections est d’autant plus pertinent que Montréal est aujourd’hui une plaque tournante mondiale dans ce secteur économique d’avenir. »

« Le progrès est une bonne chose en soi, il est nécessaire, il est indispensable. Comme l’a dit Hugues Bersini, s’il ne s’accompagne pas par une réappropriation de celui-ci par les pouvoirs publics, nous devons en craindre les dérives. Le progrès n’a pas de moral ou de jugement, c’est la manière dont nous allons en faire un usage approprié qu’il sera utile à l’évolution de notre société », précise le ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort.

Le directeur général du Printemps numérique, Mehdi Benboubakeur, invite les Montréalais et les visiteurs à participer à la 5e saison du Printemps numérique qui regroupe plus de 200 partenaires. « Cette saison est définitivement sous le signe de l’intelligence artificielle! Nous souhaitons mettre en valeur tout le potentiel de ces technologies, notamment parce que Montréal est une plaque tournante de son développement. Nos élus et le grand public doivent être conscients des enjeux éthique, socio-économique et philosophique liés au déploiement de l’IA. Une réflexion qui est loin d’être terminée! »

Rappelons que la Ville de Montréal a récemment été sélectionnée pour devenir le siège de la super grappe canadienne des chaînes d’approvisionnement axées sur l’intelligence artificielle. Les retombées économiques de ce projet se chiffrent à plus de 16,5 milliards de dollars et plus de 16 000 emplois doivent être créés sur 10 ans. (source Ville de Montréal).

Cet événement, réalisé en collaboration avec la région de Bruxelles-Capitale, s’inscrivait dans le cadre de la visite d’État de Leurs Majestés le Roi et la Reine des Belges et s’est tenu en présence de Leurs Majestés le Roi et la Reine des Belges.

Pour mieux comprendre l’écosystème de la créativité numérique montréalais :

 

Voir l’intervention intégrale du premier ministre du Québec Philippe Couillard :

Voir l’intervention intégrale de la mairesse de Montréal, Valérie Plante :

Voir l’intervention intégrale du ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort :

Voir l’intervention intégrale de la présidente du conseil d’administration du Printemps numérique, Suzanne Gouin :

Voir la conférence du Professeur Hugues Bersini, membre de l’Académie royale de Belgique, professeur à Université libre de Bruxelles et co-directeur du laboratoire IRIDIA :

Voir le panel de discussion : GOUVERNANCE ALGORITHMIQUE – Sommes-nous sur le point de confier nos sociétés aux machines et algorithmes?

 

Les grands partenaires du Printemps numérique
Le Printemps numérique, réalisé en association avec le journal Métro, bénéficie d’un soutien financier de 225 000 $ de la Ville de Montréal en 2018. Le Secrétariat à la région métropolitaine accorde également au Printemps numérique une aide financière de 75 000 $ provenant du Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole. Ce projet bénéficie également du soutien de Concertation Montréal, de Tourisme Montréal et de La Vitrine.

Partenaires médias
CIBL, Ciel variable, CTVM, Infopresse, Journal Métro, Journal L’initiative, Le Lien Multimédia, Magazine Convergence, Montréal Centre Ville.

À propos du Printemps numérique
Le Printemps numérique (PN) est un organisme à but non lucratif dont la mission première est de dynamiser la création et la créativité numériques, à travers diverses activités de production d’événements, de communication, de veille, de maillage et de médiation.

Depuis 2014, son événement phare, le « Printemps numérique », se tient annuellement à Montréal du 21 mars au 21 juin. Cette saison se veut à la fois un espace de mise en réseau entre les milieux des arts, des industries, de l’éducation et de la recherche et une vitrine de leurs productions. La programmation, par son ampleur et sa diversité, permet d’initier un large public aux œuvres des artistes numériques et d’attirer une clientèle internationale.

L’année durant, l’organisme poursuit son ancrage dans les différents milieux en organisant des forums de réflexion et d’échanges autour des tendances de la créativité numérique et des enjeux de transformations numériques.

À propos de l'auteur

Avatar de Mehdi Benboubakeur

Mehdi Benboubakeur