Nouvelles
Nouvelles / Art numérique, Actualités, Événements
11 avril 2018

Printemps 2018 à la SAT

Printemps 2018 à la SAT

Pour cette saison, la SAT réaffirme la place centrale des artistes du numérique dans ses programmes mais aussi dans la société. À une époque dominée par le “like&clic” et les lois du marché, les artistes nous proposent des expériences inattendues autant qu’ils soulèvent un questionnement critique sur les enjeux et promesses du numérique. Depuis 23 ans, la SAT met les artistes à l’avant-plan autant comme créateurs d’œuvres que comme professeurs ou comme influenceurs de la recherche scientifique. Car rappelons que la Société des arts technologiques est un lieu où l’on retrouve des artistes et des spectacles, mais aussi un laboratoire de recherche et un centre de formation. On est invité à y entrer autant comme spectateur que comme étudiant ou créateur. Incubateur de talents à 360°, tous ses programmes sont orientés vers l’anticipation et la conquête de ce que sera notre réalité de demain. Ses œuvres, ses formations ou son Symposium iX annuel participent chacun à nous faire comprendre, expérimenter et créer ce qui façonnera cette réalité enrichie à apprivoiser.

Les œuvres issues des résidences : sonder l’étroite relation entre l’humain et l’immersion

Au cours de la saison, c’est une quinzaine d’œuvres que nous vous ferons découvrir dans le dôme. Mentionnons d’abord une tendance forte vers l’exploration sensorielle approfondie : Les stroboscopes immersifs de Ulf Langheinrich (Lost) nous pousseront dans les retranchements de notre perception quand Cage ajoutera une dimension olfactive à son voyage dans l’imaginaire d’un prisonnier. Sur un plan davantage sonore, les concerts 360° de la série Substrat continueront de nous faire explorer la spatialisation audio. Marquons dans un deuxième temps l’inspiration que la nature et les phénomènes organiques ont suscité dans les créations, qu’il s’agisse des paysages digitaux énigmatiques de Camille de Dieu et Laurant Novac (nova lands) ou des Créatures organiques de Vincent Houzé. Enfin, la relation humain-machine a été au cœur de la réflexion artistique cette saison, que l’on pourra creuser avec les cinq expériences de la série Connexions ou encore avec le danseur de Disorder.ark.

Le 5e Symposium iX – La conquête du Réel : appréhender la réalité de demain

Ces réflexions culmineront avec le 5e Symposium iX sur l’expérience immersive et son thème phare : La conquête du Réel. Conférences, ateliers, œuvres et parcours d’expériences seront au programme cette année, pour une édition destinée à nous faire appréhender notre future réalité et ses technologies : réalité virtuelle, augmentée, internet des objets, jeux immersifs, cinématique 360°. Une édition ouverte sur les enjeux sociétaux et politiques de l’immersion, qui accueillera notamment beaucoup de femmes pionnières dans leur milieu. Enfin, n’y manquez pas le Parcours iX, un circuit inédit d’une quarantaine d’expériences à découvrir dans la SAT et ses environs, ainsi que la radio iX avec Bruno Guglielminetti!

Campus SAT : l’ouverture croissante sur une nouvelle génération de créateurs

Du côté des formations de Campus SAT, le programme de cours régulier aux adultes prospère tandis que ses initiatives vers la jeunesse prennent de l’ampleur. Fier des 8000 jeunes que ses programmes ont touchés l’an dernier, Campus SAT souhaite encourager toujours davantage l’apprentissage et la démystification des technologies chez la relève, stimuler son jugement critique et l’équiper de nouveaux moyens d’expressions. Entre autres initiatives citons les Samedis ados créatifs, l’atelier collectif pour la réalisation d’un parcours de réalité augmentée dans le parc Frédéric-Back ou encore l’ouverture des Camps de jours aux 9 à 12 ans!

 

Côté recherche : une collaboration engageante du Métalab

Le Métalab continue d’être à l’écoute des besoins des artistes en engageant cette année une collaboration avec l’IRCAM qui a abouti à la mise en place de résidences de recherche en spatialisation sonore avec le logiciel SATIE dans les deux organisations. Aujourd’hui, le centre de recherche souhaite également pousser sa réflexion vers la conception de « salles du futurs », des espaces modulaires entièrement équipés en immersion, téléprésence.

 

Le Labo culinaire en mode jardinage

Cerise sur l’édifice, le Labo culinaire se prépare pour les beaux jours et embrasse aussi ses enjeux d’avenir en installant un jardin sur le toit! Centré sur des produits bios et du terroir, il continue d’encourager l’agriculture et les circuits de distribution responsables. Il aura d’ailleurs encore une fois le plaisir d’accueillir le Salon des vignerons naturels Les Turbulents le 22 avril prochain. Et à deux pas de la terrasse, n’oublions pas le Cinéma à la Belle étoile qui reprendra à la place de la Paix cet été!

Bonne saison!

D’autres événements s’ajouteront à la programmation en cours de saison.

À propos de l'auteur

Avatar de Mehdi Benboubakeur

Mehdi Benboubakeur

Stratège en intelligence et transformation numérique, communicateur, cinéaste, photographe et directeur général du Printemps numérique.