Nouvelles
Nouvelles / Art numérique, Événements
5 juin 2016

MUTEK : sous le ton de la découverte

MUTEK : sous le ton de la découverte

120 artistes de 20 pays se sont amusés sur le terrain de jeu de MUTEK au cours des derniers jours. Les 80 projets présentés pour la 17e édition étaient pour la plupart des premières mondiales et nord-américaines.

«C’est une programmation sans concession.  Plus que jamais, la découverte est mise de l’avant. Si vous ne vous ne connaissez rien au programme, ne vous en faites pas, c’est normal», a blagué Alain Mongeau, le fondateur de MUTEK.

70 festivals et institutions hors Canada se sont déplacés pour l’occasion. «Ce que j’aime le plus à propos de la culture numérique est l’aventure de l’inconnu, a indiqué Hugues Sweeney, président du conseil d’administration de Mutek. Plein de gens se réunissent pour partager cette aventure et MUTEK représente ce mouvement depuis ses débuts.»

Pour la troisième année, le Musée d’art contemporain (MAC) a accueilli MUTEK. «Année après année, MUTEK nous propose des expériences inédites,  a souligné John Zeppetelli, directeur du MAC.  C’est un rendez-vous incontournable, non seulement pour Montréal, mais aussi pour les amateurs du monde entier de ce magnifique type de musique.»

Les festivaliers peuvent profiter de l’occasion pour visiter l’exposition numérique Orchestré de Jean-Pierre Gauthier & Ryoji Ikeda

02_M2015_HAYEUR

Une dernière soirée à ne pas manquer!

NOCTURNE 5 au MAC permet de clôturer le festival dans une atmosphère festive et insouciante, avec le jazz numérique/analogique hybride de FLANGER; l’inimitable duo allemand Uwe Schmidt/ Bernd Friedmann, qui présente une performance en direct basée sur leur premier album, Lollopy Dripper; la violoncelliste et compositrice canadienne, JULIA KENT, qui captive le public avec ses compositions créées à partir d’une pédale de boucles et ses paysages sonores fascinants; les virtuoses du trio jazz DAWN OF MIDI et leur mélange d’électro épurée, de techno expérimentale, de progressions post rock et de groove; la première de la nouvelle performance live jazzy du producteur électronique basé à Amsterdam FRITS WENTINK; et, pour finir, les producteurs Guilaume Coutu-Dumont et Ernesto Ferreyra en formule duo micro-house CHIC MINIATURE.

Dans la salle BWR, l’ambiance est aux rythmes swing avec la techno-house dansante de l’artiste belge LAWRENCE LE DOUX; la house lumineuse aux sons de synthé de PROJECT PABLO, de Montréal; et la techno-jazz du vancouvérois LOCAL ARTIST.

À ce soir!

 

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Avatar de Printemps Numérique

Fadwa Lapierre