Nouvelles
Nouvelles / Art numérique, Événements
6 novembre 2015

Museomix : le numérique prend d’assaut le MAC

Museomix : le numérique prend d’assaut le MAC

Les musées de 10 villes à travers 5 pays seront envahis par les équipes créatives de Museomix du 6 au 8 novembre.

Depuis quelques temps déjà, les institutions muséales ont chassé le côté conservateur de l’histoire de l’art pour entamer un virage numérique en interaction avec leur public.

Museomix rassemble des mordus d’art et de technologie qui réinventent la visite aux musée. Entre autres, Médiateurs, bricoleurs, designers, développeurs, graphistes, artistes mettent la main à la pâte pour créer en trois jours des prototypes de nouvelles activités de muséologie numérique basés sur les espaces et contenus du musée. Le MAC met à la disposition des équipes de MuseomixMTL deux expositions qui font ressortir les œuvres de sa collection permanente.

Des mentors, muséologues et techniciens les aideront à pousser l’expérience au maximum. À penser hors de la boîte conventionnelle sous ces thématique : la médiation des œuvres technologiques,  le musée dans la ville,(re)montrer l’(im)montrable, au-delà de l’écran et quand le musée est fermé.

MuseomixMTL 2015 - Photo : Jean-Loup Pinard
MuseomixMTL 2015 – Photo : Jean-Loup Pinard

Ce laboratoire technoculturel est mis sur pied simultanément au Canada, en Belgique, en Suisse, au Mexique et en France. Pour la première fois, Museomix s’installe au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC). «Être dans un musée contemporain change totalement la dynamique, les équipes doivent travailler avec des œuvres souvent récentes», explique Alexandra Bourque-Alvear, porte-parole de l’événement.

Pour l’occasion, les escaliers du Quartier des spectacles seront illuminés d’un mapping géant de MuseomixMtl.

Le résultat de ce marathon créatif sera accessible gratuitement au grand public à partir du 8 novembre à 14h jusqu’au 15 novembre. Les visiteurs pourront tester les prototypes.

«Museomix  s’incrit cette année dans le plan culturel numérique du Québec. On a la volonté de trouver une place au numérique, de se questionner sur la valorisation  des œuvres numériques dans les espaces muséaux, ajoute-t-elle. Et la beauté de tout cela est que les différents participants de chaque ville ne forme qu’une communauté durant trois jours.»

Il est aussi possible d’avoir une visite guidée des coulisses de l’événement en réservant sur leur site Web.

 

À propos de l'auteur

Avatar de Printemps Numérique

Fadwa Lapierre