Nouvelles
Nouvelles / Art numérique
16 mai 2014

Quand les déchets inspirent : Milieux associés

Quand les déchets inspirent : Milieux associés

Vous êtes-vous déjà demandé quel est le destin de vos poubelles sur le trottoir? Et si cette aventure était analysée d’un point de vue artistique? Milieux associés de l’artiste Gisèle Trudel et du compositeur électronique Stéphane Claude explore le côté impur de la nature au Centre Phi jusqu’au 22 mai.

Milieux associés est une installation permutationnelle et performative qui met en lien l’art, la technologie et la matière résiduelle. Composés d’une vidéo, d’une membrane virevoltante, des détecteurs de proximité et de mouvement, de dessin numérique, de sons tactiles et immersifs, elle se déverse également dans la rue, le soir, en tant que projection sur les fenêtres du Centre Phi qu’on peut voir de la rue Saint-Paul. L’oeuvre explore la relation entre les humains et les matérialités cachées et négligées qui sont encore capables de transformation.

Le duo s’est questionné sur la nature impropre, ils ont eu l’idée de suivre le processus de déchets industriels par une approche documentaire. « Nous voulions nous immerger dans l’expérience et nous imbiber de l’endroit, explique Stéphane Claude. Nous sommes allés visiter un site d’enfouissement, observer comment se fait le processus, serrer la main aux ingénieurs et échanger avec eux. Ce vécu est retransmis à travers la pièce. »

« Pour nous, un artiste n’est pas quelqu’un d’isolé dans son atelier. Nous sommes préoccupés par les enjeux sociaux. Nous voulons créer de nouvelles sensations en lien avec la réalité. Explorer l’esthétique qui n’est pas beauté », ajoute Gisèle Trudel.

espace D - crédit photo @Centre Phi
Espace D – crédit photo @Centre Phi

Le public est invité à une expérience sensorielle qu’il pourra tester debout, assis ou couché. Chambre noire, théâtre en hauteur, gradins, stimulent les gens à trouver des phénomènes visuels et audios. Des performances en direct transforment le Centre Phi en laboratoire processuel où dessins, programme sonore et tactique sont au rendez-vous. Intégrés à la Biennale internationale de l’art numérique de Montréal, Milieux associés est pertinent avec le thème Physical/ité, les créateurs apportent leur approche de matérialité, sensorialité, ils expriment le corps humain social et collectif. Ils veulent y voir les gens sourire et s’amuser.

Gisèle Trudel et Stéphane Claude ont fondé la cellule de recherche artistique Ælab il y a près de 20 ans. Déjà, l’origine de leur travail mariait l’art, la science et la technologie, les fondements même du Printemps numérique.

« On est dans une conjecture fantastique à Montréal, souligne Gisèle Trudel. On a vu une transformation, c’est assez extraordinaire, tout ce qui a émergé! On sent l’énergie de ce nouveau réseau professionnel, les gens s’entraident. Le Printemps numérique donne une visibilité hors du milieu artistique. C’est une volonté de réunir des efforts pour offrir du nouveau au public. »

Gratuit au Centre Phi jusqu’au 22 mai

Centre Phi
Centre Phi

Heures d’ouverture de l’installation: du lundi au samedi, de midi à 18h

Performances: du jeudi au samedi, de 15h à 16h

Projection nocturne en boucle (visible à partir de la rue): du lundi au samedi, de 21h à minuit

Source description : Centre PHI

À propos de l'auteur

Avatar de Printemps Numérique

Fadwa Lapierre