Nouvelles
Nouvelles / Art numérique, Événements
29 mai 2018

IX, la SAT à la conquête du réel

IX, la SAT à la conquête du réel

Cette semaine, la Société des arts technologiques (SAT) invite la planète à partager son expertise en immersion!  Sous la thématique À la conquête du réel, le symposium IX entremêle les ateliers avec des experts, les performances dans son dôme incomparable et les expériences originales.

Le Printemps numérique s’est entretenu avec le porte-parole de l’événement, Bruno Guglielminetti, spécialiste des nouvelles technologies.

Quelle est la pertinence d’IX?

Je connais l’événement depuis les débuts. Ça me fascine que dans un seul endroit, il y ait une aussi forte concentration de créateurs internationaux qui présentent leurs œuvres et parlent de leur travail. Habituellement dans ce type d’événement, on s’attend à 3-4 kiosques avec des paires de lunettes. À IX, les gens vivent plusieurs expériences immersives riches. Et c’est chez nous!

Qu’est-ce que représente la thématique conquête du réel? Comment la rendre concrète à tout le monde?

On parle toujours du monde immersif virtuel, mais pour la personne qui vit la situation d’immersion sous le casque, c’est un monde concret. On a créé une autre réalité, ça paraît presque philosophique. On téléporte les gens dans un autre univers, le temps d’une expérience hors du quotidien.

Avant on regardait ça comme une peinture, aujourd’hui, on parle d’une interaction avec l’œuvre, voire même de pédagogie. L’immersif est appliqué, pas seulement beau. L’évolution de la technologie nous donne accès à des connaissances.

Quel est votre rôle durant IX?

Tous les jours à 17h je suis en direct du site web de la SAT pour diffuser une émission immersive d’une heure, tournée en 360°.  Sous un dôme, quatre invités nous présentent ce qu’ils font. Les gens qui ont des lunettes à la maison pourront vivre l’expérience immersive à distance.

Quelle est la place de Montréal lorsqu’on parle d’immersion?

Montréal est immersive, bien des gens y créent et font de la recherche. IX vient concrétiser quelque chose dans l’industrie, en la faisant rayonner.

L’art immersif a toujours été vu comme avant-garde, on en révélait les balbutiements il y a quelques années à peine. Aujourd’hui on dénombre des dizaines de fabricants de casques, des milliers d’œuvres et ça devient abordable au grand public. L’immersion prend sa place entre le divertissement et la création vidéo.

©Sébastien Roy

Plusieurs femmes pionnières sont à l’avant-plan dans la programmation?

Oui et c’est important! Pendant des années, tellement peu de femmes avaient de la visibilité dans la production numérique. On doit pousser pour en diffuser davantage. Leurs visions amènent de pertinentes questions sociales.

Qu’avez-vous hâte de voir?

Pour moi, IX est l’équivalent du festival de Cannes! On retrouve tellement de productions au même endroit, allons les découvrir!

À propos de l'auteur

Avatar de Fadwa Lapierre

Fadwa Lapierre